Chez Manitou : La gamme Newag passe à la taille XLavec les modèles 841 et 1041

C’est à l’automne 2016 que Manitou a dévoilé sa nouvelle gamme NewAg lors d’un événement organisé en Sardaigne.A l’époque, le caractéristique marquante du nouvel engin était sa nouvelle cabine, plus facile d’accès (Easy Step Cab) et offrant une meilleure visibilité (toit panoramique). Aujourd’hui, la gamme NewAg accueille deux modèles XL désignés 841 et 1041 et qui doivent remplacer les 840 et 1040.

Avec une consommation en baisse, des coûts d’entretien réduits, plus deconfort et de meilleures performances, ces versions XL devraient bientôt se  placer dans le peloton de tête, tant pour
le renting que pour la vente directe. En outre, un certain nombre de nouvelles fonctions (p. ex. caméra sur la flèche, lubrification centralisée, préfiltre à nettoyage automatique, …) ont été
introduites pour améliorer à la fois le confort de travail et la sécurité.

Impact du coronavirus

Même pour des constructeurs comme Manitou, la crise du coronavirus a constitué un sérieux coup d’arrêt. Ce n’est guère surprenant car le secteur du bâtiment ainsi que les entreprises de location sont d’importants clients ou utilisateurs de matériel de manutention, tandis que nous nous trouvons aujourd’hui dans un marché de remplacement. Des machines immobilisées, cela signifie un
recul. Pour le secteur de la location, cela s’est traduit par une baisse de 30 %. « Pour l’agriculture, nous pouvons dire que le marché est resté relativement stable puisque les travaux ont continué
presque comme si de rien n’était », explique Stefaan Forret, Directeur général de Manitou. Manitou a également continué à investir dans son logiciel Service & Solutions en élaborant des prolongations de garantie et des solutions Manitou Finance.

Pub

 

Efficacité en termes de coût

Dans l’agriculture, nous notons une évolution nette vers plus de mise à l’échelle et plus d’intensivité. Tout est fait pour aller plus vite. Et on note des tendances comparables dans les entreprises para-agricoles et les exploitations de biogaz, où la demande de plus de capacité de levage et de hauteurs de levage plus élevée se confirme. D’une autre part, les professionnels souhaitent
aujourd’hui faire plus avec moins de moyens. Beaucoup d’entrepreneurs agricoles/utilisateurs ne jurent plus que par le coût total de possession par heure (Total Cost of Ownership). C’est comme
cela uniquement qu’ils peuvent savoir ce qu’ils font et comment ils peuvent déterminer leur coût de revient par heure de fonctionnement. C’est d’ailleurs le défi que tous les constructeurs doivent
relever. En améliorant le confort, les performances et l’efficacité en termes de coût, on place non seulement la barre plus haut, mais on parvient à se hisser tout en haut de l’échelle. La fonction
Ecostop en constitue un bel exemple. Avec elle, le moteur s’arrête lorsqu’il tourne au ralenti et que personne ne se trouve dans la cabine. Selon l’utilisation, Manitou explique que cela serait le cas
entre 15 et 30 % de la durée d’utilisation.

 

Lire l’article entier dans le dernier TerraMagazine

Terra – Abonnement