Brokk lance un nébulisateur

La sécurité prime sur un chantier, mais le danger se cache parfois dans le moindre recoin. Ou, en l’occurrence, dans la moindre particule. La poussière de silice – les particules de poussière les plus fines libérées lors de la démolition d’un bâtiment – est difficile à attraper avec de l’eau. Elle échappe généralement aux différentes méthodes d’arrosage traditionnelles, comme les systèmes de pulvérisation ou les tuyaux d’arrosage, et finit malgré tout par se retrouver dans les poumons des ouvriers, etc.

La poussière de silice cristalline mesure entre 0,1 et 1000 microns, ce qui la rend très difficile à arrêter parce qu’elle préfère se fixer à des gouttelettes de taille comparable. Pour remédier au problème, Brokk a mis au point un nouveau système de suppression de la poussière. Ce système de nébulisation produit des gouttelettes de 10 microns qui composent une sorte de brouillard qui capture les particules de poussière de silice cristalline. Le système est intégré sur le robot avec une plaque de montage et non plus sur l’outil proprement dit comme c’était le cas précédemment. Il est donc inutile d’acheter un nébulisateur pour chaque outil. La machine, quant à elle, est équipée d’une pompe à eau supplémentaire et éventuellement d’une cuve d’eau. La pompe à eau peut également être alimentée via un simple tuyau. Le nébulisateur utilise moins d’eau que les systèmes traditionnels (0,2 litre par minute), ce qui a pour effet de rendre le sol moins humide.

Pub