Big in Belgium: Gipo Kombi RC 130 FDR DA

Il existe des broyeurs mobiles de toutes tailles. Cela va des petits concasseurs capables de broyer quelques dizaines de tonnes par heure aux mastodontes atteignant un rendement horaire de 600 tonnes. Il va de soi que les dimensions d’un tel engin mis au point pour abattre un travail de titan sont impressionnantes. Infrassist a récemment réceptionné un broyeur de ce type. Le concasseur possède un rotor pesant pas moins de 12 tonnes sans marteaux : voilà une machine parfaite pour notre rubrique Big in Belgium.

Infrassist

C’est par le biais de son père que Luc Fransen s’est lancé dans les petits travaux de terrassement et de location de camions avec chauffeur. Il y a environ deux ans, il y a ajouté le broyage de gravats. Une activité qui marche, car l’entreprise a mis en service son deuxième concasseur après Matexpo. Un technicien externe vient réaliser l’entretien nécessaire des deux machines le soir après le travail. Tous les niveaux d’huile sont vérifiés, les radiateurs sont nettoyés et le plein de carburant est fait. Le broyage se fait de manière continue la journée.

Quelques modifications

Hormis ses dimensions impressionnantes, le concasseur a été équipé de quelques modifications destinées à en augmenter la capacité. C’est ainsi que le dispositif d’alimentation et le précrible sont placés plus inclinés de 4% que sur les anciens broyeurs Gipo. Grâce à cela, il faut moins d’énergie pour traiter un volume plus important de gravats dans le précrible, dont l’amplitude est plus grande. Large de 1,30 mètre, le rotor pèse pas moins de 12 tonnes sans marteaux. Pour cela, le bas de la goulotte vibrante de 1,40 mètre de largeur a été fini avec une tôle d’acier Hardox de 30 mm d’épaisseur. La hauteur sous le rotor et la goulotte vibrante est de 80 centimètres. Pour pouvoir tout traiter, le tapis d’éjection a été élargi à 1,60 m. Enfin, le postcrible à double étage est lui aussi plus long d’un demi-mètre par rapport à la précédente machine d’Infrassist. Un troisième étage est disponible en option, mais cela complique le transport car le broyeur est alors plus haut.

Transmission

Pour entraîner le rotor de 12 tonnes sans marteaux, le Gipo est équipé d’un moteur Caterpillar délivrant une puissance maximum de 605 ch. Le régime du moteur est de 1.550 tours par minute, ce qui constituerait, d’après GM Recycling, la solution la plus rentable en termes d’usure des marteaux et de productivité. Le Gipo est également équipé du Direct Drive. Direct Drive est une boîte de vitesse avec embrayage mécanique grâce auxquels la machine n’est pas embrayée au démarrage. Lorsque la machine est mise en marche, c’est une pompe hydraulique qui démarre la boîte de vitesses et le rotor. Quand le rotor arrive à 270 tours par minute, la pompe hydraulique cesse de fonctionner et l’embrayage mécanique entre en action. Cela permet de réduire la consommation moyenne du broyeur, qui est actuellement de 42,5 litres par heure. Le débrayage rapide constitue un autre avantage du Direct Drive à embrayage mécanique. En cas d’obstruction dans le logement du rotor, cela permet un débrayage plus rapide qu’avec une transmission hydraulique, ce qui évite d’endommager la machine proprement dite.

le moteur Caterpillar délivre une puissance maximum de 605 ch et tourne à 1550 tours par minute lors du broyage.

Trois souffleries de 35 kW

L’exclusivité de ce concasseur est qu’il utilise trois souffleries qui assurent l’élimination du bois, des restes de papier d’isolation, du carton et des autres éléments qui n’ont rien à faire dans le produit fini. La première est utilisée pour nettoyer l’oversize, les deux suivantes servant à nettoyer les cribles. Le principe des deux dernières souffleries est que la première crée une pression en soufflant tandis que l’autre crée une sorte de vide. Les déchets sont ainsi évacués à 20/40 et acheminés via une goulotte jusqu’au conteneur qui reçoit également les déchets de l’oversize.

Aimant supérieur

Un aimant de 6,5 tonnes surplombant la machine peut se déplacer à la verticale ou en oblique. C’est pratique lorsqu’il y a beaucoup de fer dans les gravats. Le mouvement oblique permet de maintenir la capacité d’évacuation des gravats via la bande de transport. En même temps, le fer est retiré plus facilement et plus rapidement des gravats.

un aimant de 6,5 tonnes a été installé au-dessus de la machine pour extraire le fer du produit broyé.

Transport

Pour transporter l’engin sans dépasser les dimensions réglementaires, l’aiment supérieur peut être déposé avec une seule élingue à chaîne. Le dos de l’écran de broyage et le précrible peuvent eux aussi être déposés. Le poids total du concasseur tourne ainsi autour des 70 tonnes. Le démontage ou le montage prend une quarantaine de minutes.

%d blogueurs aiment cette page :