Le cribleur Terex Finlay 883+ : une valeur sûre en Belgique depuis 2003

Polyvalence, rationalité, robustesse et fiabilité sont quelques-unes des qualités du Terex Finlay 883+. Elles font de lui le cribleur le plus populaire de Belgique. Limportateur Van Laecke Group a passé le marché au crible pour nous et nous explique pourquoi le Finlay 883+ est un engin aussi particulier. 

Cest en 1953 que John Finlay conçoit en Irlande du Nord sa toute première « block making machine », une machine permettant de produire des parpaings et briques en béton. Mais les clients qui souhaitent produire ces blocs ont besoin des bons granulats. Celui lui donne lidée de réaliser, cinq ans plus tard, la toute première unité de criblage mobile au monde. Lentraînement de cette unité est basé sur le principe du « double palier » : un axe central monté dans deux paliers est équipé de contrepoids de part et dautre de la chambre de criblage. La rotation de cet axe fait vibrer la chambre de criblage, véritable cœur de la machine. Ces deux inventions marquent les premiers pas de lentreprise Finlay Hydrascreens et des cribleurs Terex Finlay que nous connaissons aujourdhui.  

C’est en 1958 que John Finlay met au point le premier crible hydraulique mobile au monde. Il est destiné à produire des granulats qui seront utilisés sur la machine à produire des parpaings qu’il a également inventée cinq ans plus tôt.

À lexportation depuis 1961 

Finlay commence à exporter ses cribleurs en Grande-Bretagne et en Irlande en 1961. Peu à peu, Finlay Hydrascreens est intégrée dans un groupe dentreprises nord-irlandais qui sera finalement racheté en 1999 par la multinationale américaine Terex, en pleine expansion à lépoque. Mais lexcellente réputation des machines allait éviter au nom de marque Finlay de disparaître. Dailleurs, la « block making machine » de Finlay est toujours produite aujourdhui en Irlande du Nord par Coote Finlay.  

Van Laecke Group importe les cribleurs Terex Finlay depuis 2002, mais Kris Busschaert, spécialiste produits, possède une expérience bien plus longue de la gamme de produits Finlay. Il faut dire que léventail ne se limite pas aux cribleurs, puisquon y trouve également des broyeurs et des systèmes de tapis roulants mobiles.  

883+ : le plus populaire 

La gamme de cribleurs Finlay va de de la plus petite série à la grande série 9. Le 595 est par exemple un précribleur grossier, également appelé scalpeur, conçu pour la couche supérieure des carrières, mais qui est également fort utilisé dans le recyclage pour un précriblage brut. La série 6 est quant à elle conçue pour cribler les granulats (plus fins), par exemple dans les carrières et le recyclage. Sa grande chambre de criblage lui confère une grande capacité. La série 9 est la seule à être équipée de série de cribleurs plats, ce qui se traduit – avec lamplitude élevée et lentraînement elliptique – par une capacité élevée, par exemple pour décharger et cribler du charbon depuis des navires.  

Grâce à leur polyvalence, les 883 et 883+ sont les cribleurs les plus utilisés dans l’ensemble de la gamme de cribleurs Terex Finlay en Belgique.

La série 8 permet à la fois de cribler, de tamiser du granulat et de séparer des produits. Elle peut être placée tant devant que derrière un broyeur. Cette polyvalence en fait le modèle le plus prisé en Belgique. La série se décline du modèle 863 offrant une surface de chambre de criblage de 2,76 sur 1,22 m au modèle 893, doté dune surface de chambre de criblage de 6,10 sur 1,82 m. Le 3 dans le numéro de type correspond à trois produits sortants : calibre fin, intermédiaire et grossier. Le 883+ qui nous intéresse plus particulièrement possède une chambre de criblage de 4,88 sur 1,52 m et langle du crible peut être réglé hydrauliquement entre 13 et 19°. « La série 8 et en particulier le 883+ se caractérisent par une construction simple et robuste avec peu délectronique, ainsi que par leur multifonctionnalité », explique Kris Busschaert« Il sagit de propriétés importantes dans un environnement très poussiéreux comme celui de travaux de criblage et de séparation. Grâce à sa transmission diesel hydraulique, je peux vendre ce cribleur sans états dâme à des entreprises qui le font voyager dans le monde entier. Cette machine offre en outre un coût par mètre cube inférieur à celui dun cribleur à tambour. » Van Laecke Group a déjà vendu entre 270 et 280 cribleurs Terex Finlay 883 et 883+ en Belgique.  

La trémie de 7 mètre cubes est équipée d’une chaîne d’alimentation en métal pour éviter d’endommager le tapis lors du passage de grosses pierres dans l’application avant le broyeur.

Une longue histoire 

Terex Finlay a lancé le 883 en 2002 et cest en 2003 que la première machine est entrée en service en Belgique (chez Yves Baert). En 2006, le modèle a bénéficié de différentes mises à jour et adaptations, tandis que le Finlay 883+ est apparu en 2014. Par rapport au 883, le 883+ présente un pont inférieur plus long de 33%, ce qui se traduit par une superficie de criblage portée à 14,4 m2« La longueur de la chambre de criblage conditionne la qualité du criblage et sa largeur la capacité », explique Busschaert« Cest ainsi que le 883+ offre un rendement supérieur à celui de son prédécesseur. » Une chaine dalimentation est prévue juste sous la grande trémie de déversement de 7 mètres cubes. Cest un must sur ce type dinstallation pour éviter dendommager le tapis lors du passage de grosses pierres dans lapplication avant le broyeur. En outre, linstallation est munie dune bande plate de 90 cm de largeur qui évacue latéralement la fraction fine. À lextrémité de la chambre, un tapis de 80 cm évacue latéralement la fraction intermédiaire, tandis que les hors calibres sont évacués dans le prolongement de la machine via un tapis de 120 cm doté dun double entraînement hydraulique. Un moteur diesel Caterpillar C4.4 délivrant au maximum 131 ch entraîne les pompes hydrauliques. Sur le 883+, chaque tapis dévacuation est doté de son propre circuit hydraulique. Le client peut opter pour la version Dual Power doté dune transmission électro-hydraulique. Cette dernière permet de réduire encore le coût du diesel par tonne de produit séparé.  

Choisir ses options pour la bonne utilisation 

Un nombre important doptions disponibles (en particulier différents tamis, chambres de criblage et entraînements) permettent à lutilisateur de choisir les matériaux quil pourra cribler et séparer avec le Terex Finlay 883+. Il va de soi quil existe des formats de cribles pour différentes granulométries et des doigts étagés ou des plaques perforées par exemple pour tamiser de la terre ou briser des mottes. La chambre de broyage du constructeur allemand Spaleck disponible depuis 2013 est vraiment recommandée pour traiter des produits collants, avec des restes de ciment ou des déchets de construction et de conteneurs. Elle se substitue tout simplement à la chambre de criblage dorigine et a déjà été choisie par une vingtaine de clients.  

Un moteur diesel Caterpillar C4.4 délivrant au maximum 131 ch entraîne les pompes hydrauliques. Une version Dual Power à entraînement électro-hydraulique existe aussi.

Même si le 883+ est toujours basé sur la transmission à arbre unique inventée par John Finlay en 1958, Van Laecke Group a présenté lors des Matexpo Demo Days 2018 loption « triple shaft » (triple arbre) à loccasion du soixantième anniversaire des cribleurs Finlay. Les trois arbres impriment ensemble à la chambre de criblage un mouvement elliptique, ce qui est idéal – avec lamplitude importante – pour les séparations difficiles et les matériaux lourds comme largile, le limon, les mâchefers ou les grosses pierres. La vitesse et le poids des trois arbres déterminent non seulement lintensité et la capacité du criblage, mais également langle du mouvement elliptique. Six cribleurs Finlay 883+ à trois arbres sont actuellement opérationnels en Belgique et deux aux Pays-Bas.  

Le 883+ est mobile grâce à ses chenilles de 40 cm de largeur et 3,28 m de longueur (entraxe entre galets). Il se déplace à 0,8 km/h

Laugmentation des besoins en granulats recyclés de qualité est une autre tendance notée par Kris Busschaert« On peut les obtenir en séparant les flux de déchets à la source ou lors du broyage ou en prévoyant des techniques de nettoyage supplémentaires, comme des rouleaux magnétiques ou une classification pneumatique. Le lavage des matériaux est également une tendance de plus en plus présente. » 

Yves Baert – GRWestkust 

Machines / 2 Terex Finlay 883+ 

Heures : 5.000 heures combinées 

GRWestkust est une entreprise de nettoyage de terres et de recyclage implantée à Dixmude. Chaque année, elle traite des milliers de tonnes de terres et transforme des matériaux de construction et de démolition en sable et granulats. Yves Baert est entré au service de GRWestkust en 2012 en tant que responsable de site. Cest à ce moment également que le Terex Finlay est arrivé dans lentreprise. Lentreprise utilise actuellement deux Terex Finlay 883+ pour tamiser la terre, le sable et les gravats au bon calibre. 

Yves avait acheté en 2003 le tout premier Terex Finlay de la série 8 en Belgique. Avec Van Laecke Group, ils avaient sillonné cette année-là tout le pays pour effectuer des démonstrations chez différents entrepreneurs. Et Yves utilise toujours aujourdhui un cribleur qui ne recèle plus le moindre secret pour lui. « Jai assisté à toutes les évolutions de la machine. Une des plus importantes fut le rehaussement du châssis, qui a rendu lengin beaucoup plus mobile. Nos deux machines les plus récentes sont des Terex Finlay 883+. Nous avons choisi de placer les tapis dévacuation des deux côtés sur un de ces cribleurs. Nous pouvons ainsi placer le cribleur contre le mur dans le hall et le charger avec une chargeuse sur pneus. Cela nous permet de gagner pas mal de place. Nous pouvons changer la chambre de criblage en moins dune heure, pour passer très rapidement par exemple de la terre aux gravats. Le seul petit défaut de la machine est labsence de ralenti. Au démarrage, le moteur monte directement à 2.000 tours/minute. Je préfère pour ma part laisser le moteur monter doucement en température, pour allonger sa durée de vie. Cela dit, il ny a jamais eu de panne moteur au bout de presque 3.500 heures pour la machine la plus vieille. »  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :