Entreprise de terrassement en images : Emmerechts BVBA (Grimbergen)

Ce qui a débuté avec une petite grue et un camion, juste après la Seconde Guerre mondiale, est devenu au fil des ans un entrepreneur renommé de la région de Bruxelles. Jusqu’il y a peu, l’entreprise était située dans le village de Humbeek où elle avait été fondée, mais elle a déménagé vers un nouveau bâtiment de l’entreprise à Grimbergen au début de l’année dernière. Terra a visité Yves et Isabelle Emmerechts, qui nous ont conté l’histoire d’Emmerechts BVBA.

Emmerechts au travail avec sa grue Volvo dans le centre de. Bruxelles.

 

Yves et Isabelle représentent la troisième génération de l’entreprise. Le grand-père, René Emmerechts, faisait des tournées pour distribuer du lait à Humbeek. Pour mieux passer ses journées, il acheta un petit camion en 1948 ainsi qu’une grue chez Fuchs, le long de l’A12. Dans les années suivantes, un camion s’ajoutait à la flotte, on achetait un grue supplémentaire et l’entreprise grandit.

Quitter le village après 70 ans

L’entreprise a fait ses débuts à l’église d’Humbeek.  Contrairement à d’autres entreprises de terrassement, ceci ne formait aucun problème pour Emmerechts.  » ‘Bompa’ a commencé à une autre époque, une époque où il y avait plus d’activité dans les centres de villages. Les gens du village avaient le même âge que notre grand-père et ensuite notre père. Ils ont grandi ensemble, comme l’entreprise a grandi avec le village. Nous faisions partie de la communauté. » Cependant, le site de l’entreprise situé au centre du village étant devenu trop petit, un déménagement s’imposait. « Notre nouveau site offre plus de possibilités de stockage temporaire, de maintenance de nos machines et nous avons une meilleure connexion aux autoroutes », expliquent Yves et Isabelle.

Terex Finlay 873 fournit la capacité de tamisage de l’entreprise

Le nouveau site permet à l’entreprise de tamiser elle-même la terre. Comme Emmerechts ne dispose pas de sa propre installation de concassage, les débris tamisés sont conduit vers un processeur reconnu. Le sol tamisé pouvant être réutilisé va vers des dépôt de terres licenciés répartis en Flandre orientale et dans le Brabant flamand. Si possible, l’épandage et l’égalisation du sol est fait par l’entreprise même et si besoin, on fait appel à un collègue entrepreneur en terrassement.  Selon Yves, de bons contacts avec les collègues sont essentiels pour des entreprises telles qu’Emmerechts.

Petite extension

Les travaux de terrassement et de démolition constituent les activités principales de l’entreprise. La plupart des travaux sont réalisés en interne, mais parfois aussi en sous-traitance. Outre les travaux de terrassement et de démolition, l’entreprise dispose également d’un certain nombre de camions utilisés pour le transport pour des entreprises voisines, sous la filiale Emmerechts et Zonen bvba. Emmerechts s’est récemment mis aux petits travaux routiers également. « D’un côté, nous avons les machines pour ces petits travaux routiers, de l’autre, nous avons plus de demandes pour réaliser de telles choses. Le choix était donc vite fait », explique Yves.

La zone d’opérations d’Emmerechts s’étend sur le triangle Bruxelles-Gand-Anvers. Des travaux sont également régulièrement effectués dans le centre de Bruxelles. En périphérie de la ville, cela ne pose aucun problème. Par contre, s’il faut travailler plus au centre ou au sud de Bruxelles, il est important de prendre en compte les embouteillages. Certaines restrictions sur les routes doivent être prises en compte pour le déplacement de machines. « Tant que vous connaissez votre chemin en ville, tout se passe bien », rit Yves.  « Avant que nos chauffeurs ne commencent leur voyage, la plupart consulte l’itinéraire en ligne.  Une grande différence avec l’atlas routier du passé. »

l’un des 8 camions de l’entreprise

Parc de machines sur mesure

Ce qui a commencé avec une petite grue et un camion est devenu un magnifique parc de machines en propre gestion de l’entreprise. Chez Emmerechts, pas de géants : on choisit les machines qui se conforment aux les projets en cours d’exécution. En ce qui concerne les camions, on avait toujours préféré Mack avant. Toutefois, depuis que le concessionnaire s’est arrêté, il y a 20 ans, le dernier Mack a cédé la place à Volvo. Au total, l’entreprise dispose de 8 camions, bientôt 10 en comptant les deux nouveaux qui vont arriver prochainement.  Des camions supplémentaires sont loués en cas de besoin. Les grues sont des Volvo et Caterpillar. Pour Yves, les deux marques se valent. L’entreprise dispose de plusieurs mini-pelles de 800 à 1 500 kg pour les démolitions à l’intérieur. La pelle la plus lourde est une pelle à zéro déport de 36 tonnes de Volvo. Ce dernier est à l’oeuvre à plein temps en sous-traitance pour le placement d’égouts chez un collègue.  La terre et les débris sont tamisés avec un tamis Terex Finlay. 2 chargeuses sur pneus Volvo de 30 tonnes et un Caterpillar D4 complètent la flotte.

pas de géants, mais bien des machines à la mesure de la tâche

GPS 3D

Le Caterpillar D4 est équipé d’un système GPS depuis la fin de l’année dernière. « L’investissement dans un système GPS était devenu nécessaire », explique Yves. « En faisant créér des cartes et en les chargeant dans le système, le travail peut être effectué de manière plus fluide et précise. Fini, le travail avec le niveau à bulle et mètre-ruban . Le risque d’erreurs est également beaucoup plus petit. » Grâce à l’utilisation du GPS, on déplace moins de terre, ce qui signifie une consommation de carburant réduite et moins d’usure de la machine.  Un avantage pour nous et le client. Le GPS peut également s’avérer utile lors du remplissage des dépôts de terres, les sites sont directement conformes aux plans sans nécessiter de travail supplémentaire. L’expertise de pilotes « plus expérimentés » est fortement respectée par Yves. « Un bon pilote de bulldozer voit le terrain avec ses yeux, mais sent la différence de niveau instinctivement », dit-il en riant.

Le Caterpillar D4 est équipé d’un système GPS depuis la fin de l’année dernière. « un investissement nécessaire », explique Yves.

Une équipe fidèle

Emmerechts et Emmerechts en Zonen bvba emploient un total de 20 personnes. Les trois frères Etienne, Luc et Gerrit ont succédé à leur père René. Depuis quelques années, la troisième génération est active dans les deux sociétés : Yves, Kristof, Janick et Isabelle. Certains des employés ont commencé sous les 3 frères alors que les nouveaux, jeunes employés ont commencé à travailler sous la 3ème génération. Ainsi, les générations se succèdent à l’entreprise et la connaissance n’est pas perdue. Emmerechts travaille avec une équipe fidèle. « Tout le monde est libre de partager ses pensées », dit Yves, « même si cela peut parfois donner des discussions. Cela ne signifie pas qu’il faut se fâcher. Tant qu’on peut discuter calmement, il n’y a pas de problème. Je me rends également compte qu’en tant qu’employeur je dois écouter mes employés. Ce sont finalement eux qui soutiennent l’entreprise.  » « Une bonne relation entre nos employés et nous-même est d’une importance capitale pour de bons résultats et une bonne ambiance de travail », ajoute Isabelle.

Creuser une cave avec la Caterpillar 316F L de l’entreprise.

Un bon conducteur est irremplaçable, selon Yves. « Un bon opérateur connaît sa machine, mais connaît également le travail. C’est inestimable dans notre secteur. Emmerechts compte non seulement les chauffeurs, mais également sur les employés de la construction et les chauffeurs qui sont énormément appréciés pour leur valeur ajoutée et leur engagement.

En plus d’une bonne exécution sur les chantiers, le suivi et l’appui administratifs revêtent une grande importance. Une tâche qu’assument Isabelle et Iris, la partenaire d’Yves.

Chaque opérateur a sa grue, chaque conducteur a son camion. D’une part, cela garantit un travail efficace, car tout le monde connaît sa machine ou son camion, d’autre part, les machines sont mieux entretenues simplement parce que c’est leur machine. Lors du choix de nouvelles machines ou de nouveaux camions, les pilotes sont également pris en compte. « Les conducteurs passent plus de temps dans leur machine que dans leur fauteuil. Nous voulons donc qu’ils s’y sentent chez eux.  »

 

 

“Yves et Isabelle »

Emmerechts BVBA est une véritable entreprise familiale. Elle a été fondée dans les années 1940, lorsque le grand-père d’Yves et Isabelle a débuté avec une grue et un camion. Jusqu’il y a peu, l’entreprise était située dans le village de Humbeek, mais elle a été transférée au début de l’année dernière vers un site de la zone industrielle Verbrande Brug de Grimbergen.
Au total, 20 employés travaillent chez Emmerechts, dont les 3 frères Etienne, Luc et Gerrit et la 3ème génération Emmerechts : Yves, Kristof, Janick et Isabelle. Yves fait les devis et organise le planning, Isabelle se charge du travail administratif.

Les travaux les plus importants sont les travaux de terrassement et de démolition. Emmerechts réalise également de petits travaux routiers et des transports. Ces transports sont réalisés par les sociétés sœurs Emmerechts et Zonen bvba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :