Les Chargeuses sur pneus Komatsu: de 1 a 35 m³ de capacité en 55 ans.

L’année prochaine, il y aura 55 ans que Komatsu lançait sa première chargeuse sur pneus. Dévoilée au mois d’août dernier, la toute récente WA475-10 est la plus puissante des machines jamais conçues par le constructeur nippon.

C’est en 1949 qu’apparaît pour la première fois une chargeuse sur pneus de fabrication japonaise. Cette année-là en effet, Nichiyu construit un prototype de chargeuse sur pneus à deux roues motrices baptisée SDA25. En 1962, l’entreprise japonaise conclut une joint venture avec le groupe américain International Harvester, surtout connu pour ses machines agricoles et qui fait partie aujourd’hui du groupe CNH Industrial. Ce partenariat baptisé « Komatsu International » se concrétise en 1965 avec la production de chargeuses sur pneus à transmission intégrale. Le savoir-faire technique est alors amené par l’entreprise Frank G Hough, une entité d’International Harvester (IH). Komatsu reprend également le nom du produit « Pay Loader » de Frank G Hough. Cette dénomination va à l’époque se confondre avec celle des chargeuses sur pneus. Offrant un godet de 1 m3, le tout premier modèle à traction intégrale dénommé H30B est commercialisé au Japon sous l’appellation JH30B. Il devient vite populaire car il soutient la comparaison avec la classe 1,4 m3 tout en étant bien meilleur marché. Conforté par le succès de cette classe, Komatsu met ensuite au point la JH60, qui offre elle aussi une capacité de 1,4 m3. Rapidement, ce modèle va permettre au constructeur de se tailler une part de marché de 50 % au Japon. Après avoir ouvert sa première filiale outremer (à Vilvorde !) en janvier 1967, Komatsu dévoile la même année sa JH65C offrant une capacité de 1,9 m3. Il s’agit du premier modèle articulé de la gamme mais, contrairement à ce qui se fait aujourd’hui, le machiniste est alors assis devant l’articulation. Avec sa joint venture américaine, Komatsu a accès à la technologie de IH, et en particulier à cette commande articulée brevetée qui sera conservée jusqu’à la rupture avec le groupe américain en 1982. Dans le courant des années soixante-dix et quatre-vingts du siècle dernier, Komastu tire profit de l’augmentation de la demande de chargeuses sur pneus de plus en plus puissantes  destinées au secteur en plein boom de la construction de routes.

Série WA

C’est en 1981 qu’apparaît le premier modèle de la série WA. Il s’agit en l’occurrence de la minipelle WA30-1, la toute première Komatsu sur laquelle le machiniste est assis derrière l’articulation. Ce modèle est à l’époque de porte-drapeau de la série WA et évoque beaucoup le Knikmops actuel. Vers la moitié des années quatre-vingts, on voit apparaître successivement des chargeuses sur pneus de taille moyenne WA200-1, WA350-1 et WA450-1. À l’époque, toutes les chargeuses sur pneus de plus de 5,4 m3 de capacité circulant au Japon sont des modèles importés. Mais Komatsu va changer la donne en 1985 en mettant au point la WA800-1, qui offre une capacité de godet de 10,5 m3. Face aux problèmes de fiabilité des moteurs V8 de 800 cv utilisés, les ingénieurs décident d’adopter le moteur 12V140 lors du passage à la série WA-2.

En juillet 1989, Komatsu acquiert une participation majoritaire dans l’Allemand Hanomag. L’entreprise va être rebaptisée Komatsu-Hanomag en 1995. Depuis, c’est à Hanovre que sont produites les plupart des chargeuses sur pneus et pelles hydrauliques destinées au marché européen. Le nom d’Hanomag va d’ailleurs disparaître après le rachat en 2002 des dernières actions.

Le début des années quatre-vingt-dix voit apparaître les premiers modèles WA-3, avec en tête la WA100-3 Avance Loader et la minipelle WA40-3E arborant une robe bleue (!). L’année 1998, pendant laquelle l’importateur BIA acquiert les droits de distribution de la marque Komatsu dans six pays d’Afrique francophone, voit apparaître les WA600-3 et WA800-3. Ce lancement marque la première importante mise à niveau de ces grands modèles depuis 12 ans. En 1999, Komatsu lance ce qui est alors la plus grosse chargeuse sur pneus du marché à transmission mécanique, la WA1200-1. Enfin, 2015 marque l’entrée en scène de la première série WA-8 sous la forme (encore une fois) d’une minipelle : WA40/50-8.

Très populaire au Benelux, la WA320-8 permet de soulever entre 2,6 et 3,2 m3.

De la WA-8 à la WA-10

Brillant par leurs innovations techniques, les séries WA successives se caractérisent aussi et surtout par de nouveaux moteurs qui doivent satisfaire aux exigences de plus en plus draconiennes en termes de niveaux d’émissions dans leur catégorie. Cela est valable également pour la série WA-8, qui est munie de moteurs Phase 4 et, depuis peu, de la WA475-10 à moteur Phase 5.

Hormis leur nouvelle motorisation, les modèles WA-8 et WA-10 sont supérieurs à leurs prédécesseurs en termes de capacité, d’équipements de sécurité et surtout de confort et de facilité d’utilisation pour l’opérateur.

Au Benelux, les modèles de milieu de gamme WA320-8 et WA470-8 sont actuellement les plus prisés. La WA320-8 est équipée d’un six cylindres Komatsu SAA6D107E-3 Phase 4 développant 170 cv et offre une capacité de godet de 2,6 à 3,2 m3. Équipée d’un six cylindres Komatsu SAA6D107E-7 Phase 4 développant 273 cv, la WA470-8 offre une capacité de godet de 4,1 à 6,0 m3. La WA320-8, quant à elle, dispose d’une ligne de transmission dite hydrostatique réactive (HST), tandis que la WA470-8 est équipée d’une transmission à convertisseur de couple. Le Komatsu Traction Control System (K-TCS) pilote la pompe HST et le moteur pour optimiser automatiquement la traction en fonction des conditions de travail. La cinématique parallèle Z (PZ) combine l’élévation parallèle pour déplacer des palettes aux importantes forces de basculement nécessaires pour les équipements lourds.

La toute nouvelle WA475-10 se distingue notamment par son six cylindres Komatsu SAA6D125E-7 Phase 5 de 291 cv qui équipait déjà les modèles WA-8. Mais l’engin de 24 tonnes est aussi équipé de la nouvelle transmission hydraulique et mécanique de Komatsu (KHMT).

Nouvelle transmission

La toute nouvelle WA475-10 se distingue notamment par son six cylindres Komatsu SAA6D125E-7 Phase 5 de 291 cv provenant des modèles WA-8. Mais l’engin de 25 tonnes est aussi équipé de la nouvelle transmission hydraulique et mécanique de Komatsu (KHMT). Cette combinaison se traduit selon le constructeur par une réduction de la consommation de carburant pouvant aller jusqu’à 17%. Avec le réglage en continu du régime moteur, la vitesse maximum de la machine peut être adaptée aux conditions du chantier sur l’ensemble de la plage de régimes. La vitesse hydraulique peut en outre être réglée séparément directement avec la pédale des gaz. L’opérateur profite en outre d’une cabine plus spacieuse et plus confortable où le niveau de bruit a été ramené à 70 dB(A). La machine offre une capacité de 4,2 à 4,9 m3.

L’importateur, BIA, explique que les godets sont souvent adaptés aux souhaits de ses clients. Par exemple en prévoyant des renforts ou des dents renforcées. Et si cela ne suffit pas, le client peut s’adresser à un Service Center où sa chargeuse sur pneus sera adaptée à tous ses desiderata.


Spécifications des chargeuses sur pneus Komatsu

Type WA320-8 WA470-8 WA475-10
Capacité (m3) 2,6 – 3,2 4,1 – 6,0 4,2 – 4,9
Motorisation (puissance, cv) SAA6D107E-3 (170) SAA6D125E-7 (273) Komatsu SAA6D125E-7 (290)
Transmission hydrostatique hydrostatique hydromécanique
Nombre de vitesses (av, ar) 4, 4 (1-38 km/h) 4, 4 (1-39 km/h) n.b.
Capacité du réservoir (l) 245 380 380
Poids spécifique (tonnes) : 15,7 – 16,2 24,2 – 25,7 24,5
Vente BIA N.V./S.A., www.biagroup.com

 

Van Israel SA (Grammont)

Depuis 1975, l’entreprise Van Israel SA de Grammont produit et transforme engrais, terreau, écorces,… pour les particuliers et les professionnels. Elle a fait l’acquisition en 2005 d’une chargeuse sur pneus WA250-5 qui est toujours utilisée dans l’entreprise. La WA250-5 compte aujourd’hui environ 23.000 heures au compteur. Outre cette WA250-5, cinq autres chargeuses sur pneus Komatsu sont également utilisées pour charger les semi-remorques et remplir le crible et le broyeur. La dernière chargeuse sur pneus livrée est une WA320-8, pilotée par Nathan, au service de l’entreprise depuis 16 ans déjà. « La WA320-8 est en tous points conforme à ce que j’attends d’une chargeuse sur pneus. Le confort de l’articulation et l’amélioration du joystick par rapport aux trois leviers, en particulier, ont constitué d’énormes avancées par rapport aux modèles précédents », assure Nathan. Le godet de 7 m³ est en outre parfaitement assorti au poids de la 320. Jean Marie, un collègue de Nathan, conduit pour sa part une WA320 plus ancienne. La cabine lui offre la visibilité nécessaire pour charger les remorques ou le crible.

Ensemble, Jean Marie (à g.) et son collègue Nathan (à d.) possèdent une longue expérience des chargeuses sur pneus Komatsu de l’entreprise.

 

%d blogueurs aiment cette page :