Le constructeur de machines SMO, basé à Eeklo, a vendu cette semaine sa 500e cribleuse FleXiever.

Cette semaine, le constructeur de machines SMO, basé à Eeklo, a eu l’occasion de souffler quelques bougies. En effet, l’entreprise a vendu sa cinq centième machine à cribler FleXiever.

SMO a 20 ans cette année et, outre les installations sur mesure qu’elle réalise pour ses clients, elle accorde également une grande attention à ses propres produits. Parmi ceux-ci, on retrouve une gamme de cribleuses que l’entreprise a pu commercialiser avec succès au cours des 10 dernières années, sous la marque FleXiever.

Pub

Les machines à cribler FleXiever sont vendues à travers le monde et sont utilisées dans les secteurs les plus divers : recyclage, sociétés de location, horticulture, terrassement, construction, industrie… jusqu’au criblage des vers de farine.

La cribleuse portant le numéro de série 500 a été vendue par l’intermédiaire de la société Lederer Siebtechnick, distributeur officiel de FleXiever en Allemagne depuis début 2021. « Lentement mais sûrement, nous étendons notre réseau de distributeurs en Europe », déclare Michael De Craene, responsable des ventes. « Nous avons choisi de ne pas nous précipiter pour établir notre réseau de distributeurs. Nous voulions d’abord nous charger le plus possible de la vente, afin d’acquérir une expérience suffisante avec la machine et nous familiariser avec nos clients potentiels. Nous devions également être sûrs à 100 % de notre produit avant de nous lancer dans l’exportation. 2021 a été la première année où nous avons vendu plus de machines à l’étranger que dans notre pays. Au rythme actuel, il ne faudra pas attendre cinq ans avant de vendre notre millième cribleuse », affirme Michael.

Le fondateur et directeur de SMO, Sander Mollet, est également ravi : « Nous traversons une période agitée, mais SMO sait comment tenir le coup. Notre entreprise ne cesse de se développer et de nouvelles opportunités se présentent presque quotidiennement. Le nom SMO gagne également en popularité à l’étranger, de sorte que ces dernières années, nous avons pu réaliser des missions pour des clients en Russie et en Australie, entre autres. Même si, bien sûr, la majorité de nos clients se trouvent toujours en Belgique et dans les pays voisins. »

Et l’avenir semble prometteur pour la société installée à Eeklo : « En 2022, nous entamons la construction d’un nouveau hall de production (4 000 m³) et de bureaux (1 800 m²). Et ensuite, nous serons prêts à entreprendre des projets encore plus importants. »