Dernière partie d’Océade disparaît à l’aide d’une Kobelco SK550D-LC

Afin de démolir la dernière tour du parc aquatique Océade, haute de 22 mètres, Devagro NV a acheté une toute nouvelle Kobelco SK550D-LC chez De Bruycker-Kemp à Ostende. Cette Kobelco de 67 tonnes est la première vendue en Europe et est équipée de long reach. Elle permet de travailler sans problème jusqu’à une hauteur de 30,2 mètres.

Le parc aquatique Océade a dû fermer ses portes le 1er octobre 2018 pour faire place au nouveau projet Neo de Bruxelles. Peu de temps après, Devagro commença à démanteler le bâtiment, qui fut ensuite démoli. La tour de glissière du parc, d’une hauteur de 22 mètres, est restée debout jusqu’à la fin, jusqu’au début de la démolition de cette tour ce 8 janvier dernier. Une démolition qui prendrait deux jours.

Machines de démolition Kobelco

Au Japon, le siège de Kobelco, le fabricant commercialise depuis quelque temps déjà des grues de démolition high-reach. Ces machines de démolition sont caractérisées par le D dans leur désignation de type et dans ce segment, vous pouvez obtenir des machines de 45.000 kg à 67.000 kg pour l’Europe. Celles-ci se caractérisent par leur LC, ou leur flèche de démolition.  Dans ce segment, trois types sont disponibles en Europe : la SK350DLC, la SK400DLC et la SK550DLC. De série, celles-ci sont équipées du système de protection de la cabine. Via une alarme, ce système évite que l’outil ne touche la cabine pendant le travail. Pour les travaux de démolition, la cabine peut être inclinée jusqu’à 30° et est spécialement protégée par une grille de protection radiale.

Machine de démolition Kobelco SK550D-LC de Devagro

La machine de démolition Kobelco SK550D-LC de Devagro est la plus lourde de sa catégorie disponible en Europe. Kobelco fabrique des machines de démolition encore plus grandes jusqu’à la 3500D avec une high reach de 67 mètres et un poids de 400 tonnes, mais celles-ci ne sont pas encore disponibles en Europe.  La machine Devagro a un poids de 67 tonnes y compris l’outil de travail et est équipée d’un système hydraulique permettant de déplacer et d’étendre l’entraînement. Repliée, la machine a une largeur de 2.980 mm et dépliée il s’agit de 3.720 mm. De plus, il est possible de diviser le contrepoids en deux parties sur les SK400DLC et SK550DLC pour le transport. Le système est simple : une partie forme le soutien de l’autre. Sur les photos, la Kobelco SK550D-LC de Devagro est équipée d’une flèche de démolition en trois parties high demolition, les deux entretoises de 3,5 mètres de long sont montées dessus. En conséquence, le point le plus haut est maintenant à 27.530 mm et la topreach est de 30.120 mm. Sans la pièce intermédiaire, il serait de 24.040 mm. En outre, il est également possible de travailler sans les deux entretoises. Dans ce cas, la topreach est de 17.100 mm. La flèche de démolition est également équipée du système breveté NEXT de Kobelco.   Ce système assure une plus grande précision lors du fonctionnement grâce à l’utilisation de deux cylindres. Ce système présente l’avantage supplémentaire que la hauteur de transport de la flèche reste d’environ deux mètres et que la maintenance peut également être effectuée à partir du sol. Pour cet entretien et aussi pour faciliter le changement de la flèche de démolition, les tuyaux des rampes sont montés aussi loin que possible sur le côté. Ceci les protège également des chutes de débris. Kobelco fonctionne avec un système qui n’utilise pas de goupilles hydrauliques pour changer les flèches de démolition. Les broches sont mécaniquement de chaque côté et faciles à retirer et à placer. De plus, les mortaises restent suspendues à la rampe via une suspension mécanique et sont ainsi protégées de la poussière et des débris au sol. Les tuyaux hydrauliques latéraux sont montés via des boulons, ce qui explique en grande partie l’absence de tension dans l’acier de la rampe de démolition, ce qui pourrait être dû au soudage lors de la soudure des supports de tuyaux. Pour le contrôle de la poussière, des tuyaux et des buses ont été montés sur la rampe. Cette conduite d’eau dispose également d’un circuit séparé pour le prélèvement, permettant ainsi à l’eau de s’écouler après les travaux de démolition.

La Kobelco a pu montrer de quoi elle était capable dès le premier jour avec la démolition de la tour à glissières d’Océade.

Pour pouvoir travailler en toute sécurité à une telle hauteur, le Kobelco est équipé d’un système de contrôle de la stabilité. Ainsi, la position de l’outil de travail aide à déterminer si la machine est stable ou non. Si la machine n’est pas stable, le conducteur est alerté par une alarme.
Les lourdes plaques de protection des moteurs d’entraînement et du moteur pivotant sont des protections supplémentaires pour les travaux de démolition. De plus, le mécanisme hydraulique qui assure le glissement dans et hors du train de roulement est également équipé de lourds capots de protection.

Le chariot a une largeur de 3.720 mm en position dépliée. En position repliée, la largeur est de 2.980 mm.

Kobelco a opté pour un nouveau moteur HINO P11C-VN à commande électronique (phase IV), puissant et économique, pour cette machine. Il s’agit d’un moteur diesel à quatre temps refroidi par liquide avec injection directe, intercooler et turbocompresseur. Tout cela garantit une puissance maximale de 271 kW (369 ch) à 1.850 tours par minute. Pour réduire davantage la consommation de carburant, la machine est équipée du système AIS (Auto Idle Stop) ou du ralenti automatique. Ce mécanisme garantit l’arrêt automatique du moteur lorsque le levier de commande est levé.
Le système hydraulique comprend deux pompes à débit variable et une pompe à engrenages. Celles-ci donnent chacune 370 litres par minute et la pompe à engrenages 63,5 litres par minute.

Okada

Pour compléter la Kobelco SK550D-LC, on s’est procuré deux équipements de la marque Okada. Le premier est une cisaille de type Okada Primary TS-WB 1100 VHR ou appelé « The Scorpion ». L’outil de travail est coulé dans un alliage spécial et en une pièce pour éliminer toutes les faiblesses. Il a un poids total de 2.540 kg. En outre, cet outil de travail comporte deux cylindres avec une vanne installée séparément. Ils ont tous les deux une force égale et n’ont donc aucune priorité sur la force de compression par rapport à l’autre. Par exemple, une force de coupe d’au moins 940 kN peut être appliquée sur la dent interne. La pince de démolition a une ouverture de bec de 1100 mm.
En outre, Devagro a également acheté un couteau de coupe croisé HR Okada TS W650 XCV. Cette cisaille à fer avec bec de perroquet aide la Kobelco à couper et est également la toute première en Europe. Les ciseaux ont un poids propre de 2.540 kilogrammes sans plaque d’accouplement, l’ouverture maximale du bec est de 680 mm. En raison des longues lames de coupe sur toute la longueur des ciseaux, il est possible de couper des objets plus longs que la longueur de la lame. De plus, la cisaille coupe avec une force de 1500 kN et les matériaux sont rentrés pour empêcher le matériau de glisser dans le bec.

La Kobelco SK550D-LC est équipée d’une flèche de démolition en trois pièces. Avec les deux entretoises de 3,5 mètres de long montées, la topreach est de 30.120 mm.

 

%d blogueurs aiment cette page :