Chantier en images : De nouvelles digues autour de la dépoldérisation de Klein et Groot Broek le long de la Durme à Temse.

De nouvelles digues autour de la dépoldérisation de Klein et Groot Broek le long de la Durme à Temse.

La société de dragage et de construction Jan De Nul Group travaille actuellement à Temse pour la construction de deux nouvelles zones de marée contrôlées autour de Klein et Groot Broek. Ces zones forment un chantier d’environ 100 hectares divisé par la N41 en direction de Hamme.

Ce projet fait partie du plan Sigma de la Vlaamse Waterweg et du Département pour Nature et Forêt. Les travaux à Temse sont principalement destinés à créer un tampon plus important pour le Durme, un affluent de l’Escaut. Avec Hamme Bunt, un projet similaire mis en œuvre par Jan De Nul, Sint-Gillis-Waas, Temse et Hamme seront encore mieux protégés contre d’éventuelles inondations à l’avenir.

Au rythme de la marée, l’eau entre dans Klein et Groot Broek deux fois par jour et est à nouveau évacuée. Non seulement la capacité tampon du Durme augmentera considérablement, mais la nature en profitera également. Parce que les terres agricoles dépoldérisées sont régulièrement inondées, une nouvelle zone de boues et de marais salants se formera où la faune et la flore auront toute liberté.

Le 1er juin 2017, Jan De Nul a entamé la création d’une digue de 4,5 km de long autour du domaine, comprenant 14 constructions en béton et un système de drainage. Cette digue est composée de plusieurs couches : Côté terre, le centre est constitué de sable avec diverses couches d’argile recouvertes de terre. Côté eau, la couche d’argile est recouverte de Teximat, une alternative aux pierres. La terre lourde et l’argile étaient fournis par bateau ou par camion.

Le programme de sensibilisation du groupe Jan De Nul est également observé sur ce chantier. Il y a quelques années, Jan De Nul a lancé ITA, une méthode de travail qui veille à ce que tout le monde travaille de façon réfléchie et en sécurité. En bref, tous les membres du groupe Jan De Nul sont conscients de la nécessité d’une bonne préparation et d’un contrôle opérationnels appropriés pour chaque projet. ITA signifie Imagine, Think et Act. En bref, cela signifie que les personnes doivent toujours anticiper afin de définir certains objectifs et risques. Sur base de cela, un plan précis sera élaboré et communiqué à tous. Ce n’est que dans la dernière étape que des mesures sont prises, mais il faut aussi penser à des améliorations à ce moment-là.

 

Machines en action :

2 x Volvo A25G

Pour transporter la terre, le sable et d’autres matériaux autour du chantier, Jan De Nul utilise 2 A25G de Volvo. Le Volvo A25G peut déplacer 15,3 m³ ou un maximum de 25 tonnes de sol avec une seule charge. Pour franchir les parties parfois marécageuses du chantier, la Volvo utilise un entraînement 6×6 équipé d’un système antipatinage automatique (ATC). Il est propulsé par une Volvo D11L Tier 4 d’une capacité de 320 ch.

Volvo A25E

Outre les nouveaux A25G, le Volvo A25E introduit en 2007 était également présent sur le chantier. Le tombereau utilise un moteur Volvo Turbo Tier 3 de 9,4 litres 6 cylindres de 300 ch. Avec une seule benne, ce Volvo peut déplacer 12 m³ ou jusqu’à 24 tonnes de terre.

Hitachi Zaxis 350 LC

L’une des cinq grues présentes sur le chantier est une Hitachi ZX350LC-5. Cette grue de 34 tonnes a une portée maximale de 11,9 mètres et est propulsée par un moteur de 247 ch. Cette Hitachi est équipée d’un contrôle 3D et assure la levée de la digue avec du sable.

CAT 329E

En plus de l’Hitachi Zaxis 350 LC, un Caterpillar 329E est également à l’œuvre. En termes de puissance, il peut correspondre à la Zaxis 350LC. La Caterpillar est entraînée par un moteur Cat C7.1 ACERT d’une puissance de 243 ch. La grue de 29 tonnes a une portée maximale de 10,7 mètres.

CAT D6T LGP

Pour tasser la digue et lui donner la forme voulue, on utilise un CAT D6T LGP . Pour correctement la tasser, cette machine est équipée d’une guidage 3D. Vous avez déjà lu à propos du CAT D6T et de son histoire dans notre premier numéro, mais en résumé, cette machine est équipée d’un moteur Cat C9.3 ACERT d’une puissance de 218 ch. Le bulldozer de 23,3 tonnes peut être équipé de 3 lames différents de capacités de 3,8 m³ à 6,0 m³.

2 x  Hitachi Zaxis 350 LC -6

Pour terminer la douve, Jan De Nul utilise 2 Zaxis 350LC de Hitachi équipées de la commande 3D.   Les grues sont manipulées par des chauffeurs connaissant bien leur métier. La Hitachi Zaxis 350 LC-6 est un peu plus puissante que son prédécesseur. La machine est alimentée par un moteur de Tier 4 qui délivre une puissance maximale de 271 ch. La grue est fournie en standard avec ZXlink ™ Ultimate. Ceci offre un accès 24/24 à l’emplacement, à la situation et aux autres paramètres de la grue.

Hitachi Zaxis 210 LC

La dernière machine en opération sur le chantier est une Hitachi Zaxis 210LC. Propulsé par un moteur Isuzu 4HKI délivrant une puissance maximale de 150 ch, il remplit les paniers de pierres du douve.

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :