Transport exceptionnel: Inter Exceptionnel

Il est 16 heures et Michel arrive dans son camion jaune d’Inter Exceptionnel.  Avec son éclairage, le camion se fait remarquer et attire l’attention de chaque amateur.  Aujourd’hui, on a prévu le transport d’un concasseur.  Ce géant de 75 tonnes doit être délivré 40 km plus loin.  Un travail quasi quotidien pour Michel.

Inter Exceptionnel

Michel Michiels, le camionneur fixe du camion Volvo et patron de l’entreprise, a une longue carrière de camionneur. En 1982, il démarrait chez une entreprise de travaux agricoles et de location à Kasterlee en tant que chauffeur de porte-engins et que grutier. Après cela, Michel a été engagé par une entreprise de transport de Laakdal en tant que chauffeur fixe de porte-engins. C’est là qu’il a fait beaucoup de grands transports internationaux pour atterrir dans le transport de concasseurs. Michel est également actif en tant que planificateur et commercial à la même entreprise et ce depuis 1999, mais en 2002, il a fait un grand pas. C’est cette année-là que Michel a fondé sa propre entreprise. Il a commencé avec un semi porte-engin à 4 essieux pour évoluer vers 3 camions et 4 remorques. En 2009, il a investi dans un nouveau porte-engins. Quelques années plus tard, en 2012, le premier camion de transport lourd arrivait à l’entreprise. Le porte-engins Nootenboom que Michel utilise pour transporter le concasseur est arrivé en 2013. Après cet achat, Michel s’est entièrement concentré sur le transport lourd jusqu’à 75 tonnes. L’un des plus grands projets qu l’entreprise a pu réaliser cette année était le transport d’un pont dont la partie la plus grande mesurait 22m de long et 5m de large. Ce projet a demandé 16 trajets en tout.  Aujourd’hui, Michel dispose de plus de 30 permis de trajet pour la Belgique afin de pouvoir aider rapidement ses clients.

Camion et porte-engins

La machine phare de l’entreprise est le Volvo FH16 750. Ce modèle haut de gamme de Volvo est équipé d’un moteur six cylindres en ligne de 16l produisant pas moins de 750ch et délivrant un couple de 3550 Nm par un régime de tours de 950 tours/minute.  Le camion est full option et équipé d’un altimètre. Ainsi, Michel peut vérifier les hauteurs de ponts depuis la cabine.  « C’est une astuce pratique quand je dois faire plusieurs transports sur la même route : je ne dois plus partir en repérage à l’avance et peut tout communiquer depuis la maison », explique-t-il. Beaucoup d’accompagnateurs de transports exceptionnels disposent de cet altimètre. Il est toutefois assez exceptionnel de le trouver sur un camion.
La remorque est un porte-engin Nootenboom avec dolly. Cela permet à Michel de transporter un poids jusqu’à 75 tonnes. Sans dolly, il s’agit de 47 tonnes.  L’entreprise dispose d’une remorque plus petite pour les transports jusqu’à 40 tonnes.  A l’arrière, la remorque est équipée d’essieux pendulaires afin d’aider dans les virages.

Matériel à transporter

Pour cette route, le Volvo FH750 transporte un concasseur GIPO Kombi 130FDR DA.  C’est le 140ième concasseur d’environ 70 tonnes que Michel transporte cette année.  Le concasseur est exceptionnel, puisqu’il s’agit de la première de la nouvelle génération au Benelux. Le concasseur fait appel à un système d’entraînement du rotor spécial, alourdi vers 12 tonnes.  Pour ce concept, on n’utilise plus d’huile pour l’entraînement du rotor.  Cela permet une augmentation de la capacité tout en maintenant une consommation réduite.  Ainsi le concasseur, propulsé par un moteur CAT C15 d’une puissance de 600ch, peut concasser une moyenne de 350 tonnes par heure par une consommation moyenne de 34 litres.  Le concasseur est également équipé d’un overband magnétique de 6 tonnes montant et descendant, d’une crible avant allongée à deux niveaux de 3,5m, d’une crible allongée à trois niveaux et d’un aéroséparateur à montage fixe afin d’éliminer les morceaux de bois et de plastic des fractions concassées. Grâce à cela, le concasseur a un poids de pas moins de 96 tonnes.  Le concasseur est démonté pour le transport : la bande magnétique de 6 tonnes et les bandes de transport sont transportés séparément. Après ce démontage, le concasseur ne pèse plus que 75 tonnes, idéal pour le transport.  Le montage du concasseur après le transport dure entre 30 minutes et une heure.

Le transport

Avant chaque transport, Michel vérifie s’il peut utiliser un permis existant pour le transport.  Michel dispose de 30 permis pour toute l’année, mais doit souvent demander un permis supplémentaire pour le transport.  Après cela, il faut demander l’accompagnement et tous les détails concernant le transport doivent être communiquées aux instances concernées.  Avant le transport, on effectue un dernier contrôle de la combinaison : les pressions de pneus sont-elles encore correctes, est-ce que l’on a emmené tous les panneaux de signalisation ?  Lors du chargement des grands concasseurs, la remorque est souvent dépliée afin d’obtenir une meilleure répartition de poids et d’éviter le dépassement de parties du concasseur. Le concasseur, d’une longueur de pas moins de 22m, dépasse quand même encore un peu après le dépliage. Lorsque le concasseur est chargé, il s’agit d’attendre jusqu’à 18 heures puisque les transports exceptionnels ne sont pas permis entre 16 et 18 heures.  On appelle cela le temps d’économie : ce système est sensé faire en sorte que les convois exception ne se font pas en pleine heure de pointe.

Au bout de 40 km, Michel arrive au lieu de rendez-vous vers 20h. Après le déchargement du concasseur (un travail qui prend environ une heure), Michel peut rentrer à la maison.  Encore un transport réussi !

%d blogueurs aiment cette page :