Tombereaux articules Volvo : plus de 60 ans d’activité au niveau mondial

heures sur le compteur

Il y a plus de 60 ans, Volvo CE introduisit le plus grand tombereau articulé commercial du monde. Une stratégie qui aura rapporté, puisque la marque s’est ensuite vu projeté vers la position de leader du marché mondial selon ses propres dires.

Le concept du tombereau articulé remonte à la fin des années 50, lorsque l’entreprise de construction suédoise Livab cherchait une solution pour rendre le transport de bois sur des pentes enneigées plus efficace et, surtout, plus sûr. Le tracteur (agricole) habituel avec remorque / tombereau présentait des problèmes de traction et, de plus, les roues avant non entraînées du tracteur avaient de graves problèmes de sousvirage. L’idée de fournir une traction à la remorque n’était pas mauvaise, mais en raison de différences de traction entre l’essieu arrière du tracteur et l’essieu de la remorque, a vite été abandonnée. De plus, les roues avant du tracteur patinaient rapidement sur le sol enneigé. Wiking Björn, employé de Livab, a eu

Pub
Texte : René Koerhuis, Antoon Vanderstraeten – Images : Michiel Saeyens, Antoon Vanderstraeten, Fabricant
Selon l’importateur, les moteurs d’une puissance de 320 à 640 ch se caractérisent par une faible consommation de carburant et une disposition plus efficace des radiateurs.

l’idée de retirer l’essieu avant du tracteur, de connecter la remorque par le biais de la direction articulée brevetée de Livab et d’entraîner l’essieu de la remorque. En trois mois, le SM665, appelé Timber- Charlie en référence à Carl Lihnell, le propriétaire de Livab, est né. En raison de la mobilité croissante, le nombre de voitures augmentant fortement dans les années 60 et donc aussi la nécessité de bonnes routes, un tombereau articulé Gravel-Charlie était développé pour la construction de routes en 1966. Celui-ci était basé sur un tracteur agricole Volvo BM350 et recevait comme numéro de modèle “DR631”. Ce tout premier tombereau articulé de construction routière avait une capacité de chargement de 10 tonnes et atteignait une vitesse de 25 km / h. Pour sa commercialisation, Livab avait conclu un accord avec Bollinder Munktell (BM), une société qui sera plus tard absorbée par Volvo.

Mises à jour pour exigences d’émission

D’ici 1967, on avait déjà franchi une nouvelle étape : un tombereau articulé à essieu tandem à châssis boogie, d’une charge maximale de 15 tonnes et d’une vitesse maximale de 30 km / h que l’on nommera DR860. En 1996, trente ans après son introduction, Volvo CE a livré son 25.000e tombereau articulé. 25.000 machines ont depuis été livrées tous les 10 ans. La gamme actuelle de tombereaux articulés varie de l’A25G à l’A60H, de 25 à 55 tonnes de charge utile et de 320 à 640 ch. La série G a succédé à la série F en 2014, après trois ans, ce qui est très rapide. En fait, il s’agissait de l’introduction d’autres types de moteurs

Volvo répondant aux exigences (futures) en matière d’émissions. Selon Patrick De Smet, chef de produit pour les tombereaux articulés chez le distributeur Volvo SMT, cette mise à jour comprend une mise à jour logicielle et parfois une mise à jour matérielle. Par exemple, les moteurs Volvo des A25 et A30G sont désormais équipés d’un filtre DPF répondant aux exigences de la phase 5 en matière d’émissions, alors qu’avant, un contrôle EGR était suffisant. Les moteurs plus gros de 12,8 et 16,1 litres des A35G, A40G, A45G et A60H ont fait l’objet d’une mise à jour logicielle pour répondre aux exigences de la phase 5. Le A60H, désigné par le fabricant comme le plus grand tombereau articulé au

Texte : René Koerhuis, Antoon Vanderstraeten – Images : Michiel Saeyens, Antoon Vanderstraeten, Fabricant
Le A60H, désigné par le fabricant comme le plus grand tombereau articulé au monde, a été introduit en 2016 le même jour que celui du soixantième anniversaire de Gravel-Charlie. Il charge 55 tonnes et produit 639ch.

monde, a été introduit en 2016 le même jour que celui du soixantième anniversaire de Gravel-Charlie. Il charge 55 tonnes et produit 639ch. Contrairement aux autres modèles, celui-ci n’est pas équipé d’une transmission Volvo mais Allison. Il y a de fortes chances que cette A60H présage une toute nouvelle série H.

Boogie ou hydropneumatique

Les chiffres des indications de type représentent approximativement la capacité de charge en tonnes :

• A25G : 25 tonnes, 15,3 m3

• A30G : 29 tonnes, 17,8 m3

• A35G : 34,5 tonnes, 21,2 m3

• A40G : 39 tonnes, 24 m3

• A45G : 41 tonnes, 25,1 m3

• A60G : 55 tonnes, 33,6 m3

Texte : René Koerhuis, Antoon Vanderstraeten – Images : Michiel Saeyens, Antoon Vanderstraeten, Fabricant
Les chauffeurs ne manquent de rien dans la cabine spacieuse à siège central avec assistant de démarrage en côte, frein de décharge et caméra arrière.

Il existe également une version A45GFS de l’A45G dans laquelle FS correspond à une suspension totale. Contrairement à tous les autres modèles, le A45GFS a une suspension hydropneumatique. Ceci doit compenser l’oscillation de la caisse vide par grande vitesse. La vitesse maximale de l’A45GFS est supérieure de 5 km / h (57 km / h) à celle des autres modèles (52 km / h) et est particulièrement appréciée en Scandinavie. En Belgique, les modèles A25G à A40G sont les plus populaires. Les A25G et A30G sont principalement utilisés pour le terrassement, tandis que les A35G, A40G, A45G et A60H sont plutôt utilisés sur les grands chantiers de construction et dans les carrières. L’A45GFS n’est pas vendu en Belgique. L’association professionnelle des importateurs et des négociants en équipement Sigma indique dans son dossier économique que 45 tombereaux articulés ont été vendus en Belgique l’année dernière. Il s’agit d’une diminution de 12,5% par rapport à 2017 (40 pièces), alors que 72 étaient vendues en 2015.

Tout Volvo

De Smet indique que ce qui distingue les tombereaux Volvo se situe principalement dans les nombreux composants de la marque même et dans le groupe motopropulseur spécialement développé pour les tombereaux. Selon l’importateur, les moteurs d’une puissance de 320 à 640 ch se caractérisent par une faible consommation de carburant et une disposition plus efficace des radiateurs. Volvo utilise des moteurs D11L (10,8 l), D13J (12,8 l) et D16J (16,1 l) à 6 cylindres. Les transmissions varient, allant d’une Volvo PT 2116 (A20 / A30G), Volvo PT 2529 (A35 / A40 / A45G) à une Allison 6630 ORS (A60H). Les A25 et A30G (maximum 52,7 km / h) et A60H (maximum 55 km / h) ont six vitesses d’avancement et deux

Spécifications Tombereaux articulés

vitesses de recul. Les A35, A40 et A45 ont neuf vitesses avant (max. 57 km / h) et trois vitesses arrière. Le point d’articulation, les essieux avant suspendus hydropneumatiquement et les essieux arrière coudés doivent assurer un suivi optimal du sol quel que soit le terrain. En théorie, la construction du point d’articulation permet même une rotation de 360 °. Selon De Smet, la double fixation des châssis boogie est unique. Le point le plus bas du véhicule varie de 455 mm sur l’A25G à 601 mm sur l’A60H.

Texte : René Koerhuis, Antoon Vanderstraeten – Images : Michiel Saeyens, Antoon Vanderstraeten, Fabricant

Polyvalence

Les chauffeurs ne manquent de rien dans la cabine spacieuse à siège central et peuvent compter sur un assistant de démarrage en côte, d’un frein de décharge, d’une caméra arrière standard bien protégée et d’un système de pesage (en option). Les propriétaires peuvent suivre leur véhicule à distance via le système de télématique CareTrack, qui permet également le verrouillage de l’heure et de l’emplacement (heure et barrière géographique). Le fabricant dispose également des options permettant de remplacer le conteneur par un corps différent. En pratique, il s’avère qu’un système de conteneur (à bras à crochet – que l’inventeur Livab fabrique également!), une bétonnière et une structure de camion de service sont particulièrement populaires. Les 3 options les plus vendues sont un hayon à câble, des élévations de caisse et un fond de caisse chauffé par l’échappement pour empêcher le contenu de coller, et donc le basculement

Texte : René Koerhuis, Antoon Vanderstraeten – Images : Michiel Saeyens, Antoon Vanderstraeten, Fabricant